Une autre lecture des compteurs

Publié le 18 mars 2015 à 09h58 | Mis à jour le 18 mars 2015 à 09h58

LaTribune

Les compteurs ne tournent pas rond pour Hydro-Québec ces dernières semaines… Démission subite du directeur du déploiement des compteurs intelligents, cas signalés de surfacturation, incendies où la société d’État enlève ces compteurs avant que les services d’incendie puissent faire enquête… Sans oublier les nombreuses difficultés avec les services téléphoniques pour l’option de retrait, un problème généralisé et dénoncé par l’ACEF Estrie dans ces pages.

Lire la suite ici

Advertisements
Publié dans Page Accueil | Laisser un commentaire

Compteurs intelligents (Année lumière)

Bonjour,

J’écris sur la question des champs électromagnétiques depuis 25 ans en tant que journaliste.
Par souci d’équité et de respect pour votre auditoire et la recherche indépendante, je vous recommande fortement d’interviewer le physicien Paul Héroux, directeur de la médecine du travail à McGill. Son équipe a découvert comment de très faibles expositions chroniques à des champs magnétiques domestiques (60 Hz) nourrissent le cancer en créant des restrictions métaboliques. Sa recherche se poursuit sur les hautes fréquences qui donnent le même résultat et est même reproductible, selon une étude sur des animaux publiée la semaine dernière.
La revue de la littérature faite par M. Gauthier n’a rien à voir avec les compteurs intelligents dont le type et le nombre d’émissions se distinguent de celles des téléphones cellulaires et dont les effets sanitaires ont jusqu’ici fait l’objet d’une seule étude médicale. Pour présenter l’autre côté de la médaille, vous pourriez aussi inviter votre collègue Michel Rochon qui selon moi est le journaliste qui connaît le mieux le dossier des CEM au Québec.
L’INSPQ est loin d’être impartial dans ce dossier : l’ancien directeur du comité provincial sur la santé environnementale, le Dr Claude Tremblay, m’a déjà confirmé que les rapports de l’INSPQ sont édités par le personnel politique avant d’être publiés. Nos gouvernements minimisent les risques des radiofréquences car les enjeux financiers sont énormes : l’industrie des télécoms et de l’électricité leur rapportent des milliards de dollars de revenus annuels (taxes, loyers pour pour l’érection d’antennes sur les toitures d’hôpitaux, etc.). De plus, nos élus ont choisi d’installer le Wi-Fi dans toutes les écoles malgré les mises en garde répétées faites par des sommités en matière de santé publique, dont le Dr Anthony B Miller ancien responsable de l’épidémiologie à l’Institut national du cancer.
Pour mieux comprendre les demi-vérités et mensonges que nous servent les autorités de santé publique, je vous invite à lire cet article de 2005. Il révèle que l’OMS avait invité le Dr Michel Plante d’Hydro-Québec pour collaborer à la rédaction et la révision de son avis sur les CEM, ce qui vous en conviendrez est plutôt inhabituel et n’a rien à voir avec la rigueur scientifique :
Salutations distinguées

André Fauteux, éditeur
Magazine La Maison du 21e siècle
Tél./Téléc. : 450 228-1555
info@maisonsaine.ca
https://maisonsaine.ca
www.facebook.com/maisonsaine
Publié dans Page Accueil | Laisser un commentaire

QUAND L’ENVIRONNEMENT REND MALADE

La Facture de Radio Canada du 24 Fev 2015

Une histoire de contradictions… de santé… de bataille… et bien sûr d’argent! C’est l’histoire d’Estelle Servanin qui souffre d’une importante « hypersensibilité environnementale », au point qu’elle est confinée chez elle depuis trois ans. Elle ne peut pas travailler et reçoit de l’aide sociale. Elle se bat sans répit pour obtenir un réaménagement de son logement afin de mieux supporter les agressions extérieures. Même si deux médecins appuient sa demande, personne au gouvernement ne réagit, car la maladie n’est pas reconnue ici.

Journaliste : Claire Frémont
Réalisatrice : Christine Campestre

Publié dans Page Accueil | Laisser un commentaire

UNE AUTRE LECTURE DES COMPTEURS

Les compteurs ne tournent pas rond pour Hydro-Québec ces dernières semaines…Démission subite du directeur du déploiement, cas signalés de surfacturation, incendies où Hydro enlève les compteurs (qui n’ont aucun certificat de sécurité) avant que les services d’incendie puissent faire enquête…

Sans oublier les nombreuses difficultés avec le service à la clientèle. En janvier, Magog Refuse a été fort occupé à aider les citoyens à effectuer leur retrait malgré les embûches du service téléphonique.

L’aspect santé continue de nous préoccuper. Si les compteurs intelligents sont inoffensifs, pourquoi ne donne-t-on pas les vrais chiffres des pointes d’émissions d’ondes? Ces chiffres, ceux du Centre de recherches industrielles du Québec, Hydro-Québec les utilise pour calculer une moyenne 1 000 fois plus basse prenant en compte les temps morts de 30 secondes entre les pointes qui elles, ne durent que quelques millièmes de secondes. Or, le corps ressent les pointes, pas les moyennes. Et la norme de Santé Canada sur laquelle Hydro-Québec se fonde est établie pour une exposition de 6 minutes seulement, alors que les compteurs émettent 24 h sur 24. Elle est la pire au monde, ex aequo avec celle des États-Unis.

Un rapport a été déposé à la Régie de l’énergie en 2012, regroupant 100 témoignages de personnes devenues malades par exposition aux compteurs à radiofréquences, souvent à leur insu (compteurs de première génération, installés sans autorisation depuis 2006).

Il est toujours temps de refuser ces compteurs ou de les faire retirer en payant 85 $ pour l’installation d’un compteur non-communicant. Si vous avez déjà un compteur à radiofréquences de première génération (Itron CISR), vous pouvez le faire remplacer.

Magog Refuse est là pour informer les citoyens et nous dénonçons vivement toute forme de correspondance irrespectueuse envers les élus, qui est le fait d’une infime minorité d’opposants non affiliés aux groupes militants bénévoles.

Le comité Magog Refuse

http://www.magogrefuse.wordpress.com

Publié dans Page Accueil | Laisser un commentaire

Magog Refuse dénonce les propos haineux

Les porte-parole de Magog Refuse désirent informer les élus et la population de Magog qu’aucun des courriels adressés à la mairesse ou à des membres du Conseil depuis la soirée d’information de la Direction de Santé publique le 27 janvier ne provient de notre groupe, ni des citoyens bénévoles qui ont donné de leur temps.

Les courriels issus de Magog Refuse sont dûment identifiés et signés par les porte-parole, Jean-Claude Morin et Jacinthe Ouellet.

Nous comprenons que d’autres militants de bonne foi aient réagi aux propos du Dr. Samson de la Direction de Santé publique de l’Estrie, et aient souhaité fournir des informations autres, ou que des citoyens aient réagi aux énoncés de notre mairesse au sujet des avis juridiques sur un règlement visant à interdire les compteurs intelligents à Magog.

Toutefois, nous dénonçons vivement toute forme de correspondance irrespectueuse, qui est le fait d’une infime minorité d’opposants non affiliés aux groupes militants bénévoles. À travers la province, les groupes Refuse ont une politique de respect des autorités auxquelles ils s’adressent.

Nous comprenons l’impossibilité juridique pour la municipalité d’adopter le règlement souhaité et nous remercions la mairesse pour ses efforts et son souci d’équité entre les citoyens de sa ville.

Jacinthe Ouellet
Jean-Claude Morin

Pour Magog Refuse

http://www.lerefletdulac.com/Opinion/Tribune-libre/2015-03-03/article-4063863/Magog-Refuse-denonce-les-propos-haineux/1

Publié dans Page Accueil | Laisser un commentaire

Les Ontariens aussi écopent

Saint-Jean refuse les compteurs

Article du Journal de Montréal. Lundi, 19 janvier 2015 19:16

Les factures d’électricité de nos voisins ont bondi depuis le déploiement des compteurs intelligents
http://www.journaldemontreal.com/2015/01/19/les-ontariens-aussi-ecopent

View original post

Publié dans Page Accueil | Laisser un commentaire

Compteurs intelligents: Magog ralentit Hydro-Québec

Source Journal de Montréal Lundi 12 Janvier 2015

MAGOG – La mairesse de Magog a réussi à retarder l’implantation des compteurs intelligents par Hydro-Québec, le temps que les citoyens puissent s’informer et s’inscrire à l’option de retrait. Hydro-Québec a accepté lundi de retarder la date butoir pour les citoyens de Magog.

Article au complet ici

Publié dans Page Accueil | 1 commentaire