Compteurs intelligents (Année lumière)

Bonjour,

J’écris sur la question des champs électromagnétiques depuis 25 ans en tant que journaliste.
Par souci d’équité et de respect pour votre auditoire et la recherche indépendante, je vous recommande fortement d’interviewer le physicien Paul Héroux, directeur de la médecine du travail à McGill. Son équipe a découvert comment de très faibles expositions chroniques à des champs magnétiques domestiques (60 Hz) nourrissent le cancer en créant des restrictions métaboliques. Sa recherche se poursuit sur les hautes fréquences qui donnent le même résultat et est même reproductible, selon une étude sur des animaux publiée la semaine dernière.
La revue de la littérature faite par M. Gauthier n’a rien à voir avec les compteurs intelligents dont le type et le nombre d’émissions se distinguent de celles des téléphones cellulaires et dont les effets sanitaires ont jusqu’ici fait l’objet d’une seule étude médicale. Pour présenter l’autre côté de la médaille, vous pourriez aussi inviter votre collègue Michel Rochon qui selon moi est le journaliste qui connaît le mieux le dossier des CEM au Québec.
L’INSPQ est loin d’être impartial dans ce dossier : l’ancien directeur du comité provincial sur la santé environnementale, le Dr Claude Tremblay, m’a déjà confirmé que les rapports de l’INSPQ sont édités par le personnel politique avant d’être publiés. Nos gouvernements minimisent les risques des radiofréquences car les enjeux financiers sont énormes : l’industrie des télécoms et de l’électricité leur rapportent des milliards de dollars de revenus annuels (taxes, loyers pour pour l’érection d’antennes sur les toitures d’hôpitaux, etc.). De plus, nos élus ont choisi d’installer le Wi-Fi dans toutes les écoles malgré les mises en garde répétées faites par des sommités en matière de santé publique, dont le Dr Anthony B Miller ancien responsable de l’épidémiologie à l’Institut national du cancer.
Pour mieux comprendre les demi-vérités et mensonges que nous servent les autorités de santé publique, je vous invite à lire cet article de 2005. Il révèle que l’OMS avait invité le Dr Michel Plante d’Hydro-Québec pour collaborer à la rédaction et la révision de son avis sur les CEM, ce qui vous en conviendrez est plutôt inhabituel et n’a rien à voir avec la rigueur scientifique :
Salutations distinguées

André Fauteux, éditeur
Magazine La Maison du 21e siècle
Tél./Téléc. : 450 228-1555
info@maisonsaine.ca
https://maisonsaine.ca
www.facebook.com/maisonsaine
Advertisements
Cette entrée a été publiée dans Page Accueil. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s